Citoyennetés spéculatives

Ouvrage dirigé par
Ugo Bellagamba, Estelle Blanquet, Éric Picholle & Daniel Tron

Éditions du Somnium,
coll. Sciences & Fictions à Peyresq 8

DATE DE PUBLICATION : novembre 2016

PAGINATION : 336 pages

ISBN : 978-2-918696-14-8 

PRIX : 20 €

 

Comment penser la citoyenneté dans un monde en mutation permanente ? Les révolutions techniques à venir, les confrontations à l’autre, l’alien, obligeront-elles l’humanité à remettre en cause ses principes les mieux établis ? Conjuguant l’impertinence au point de vue de Sirius, les spéculations de la science-fiction, littérature politique s’il en est, apportent aux débats les plus actuels un éclairage inattendu et des éléments de réflexion inédits.

 

 

 

 

De l’audace, toujours de l’audace !

D’un thème à l’autre, les participants des Journées interdisciplinaires Sciences & Fictions de Peyresq, tels des griots ou des passeurs, racontent une histoire : celle des liens fructueux entre recherche et imaginaire, entre université et science-fiction ; dans leurs sessions thématiques et dans leurs Actes, ils empruntent un chemin entre plaine et ciel, un peu inusité certes, mais sans se prendre pour des marginaux ou des Olympiens. Il se voient plutôt comme des esprits ouverts et, pour tout dire, itinérants sans nécessairement être nomades. Leur transhumance annuelle, dans le village de pierre, est celle du croisement passionné des disciplines et des arts.

Aborder la notion de citoyenneté à la huitième édition n’est pas le fruit du hasard, mais le signe que, de refuge en refuge, de pâturage en pâturage, les Peyrescans se sont progressivement intégrés, formant une communauté. Sans doute l’inexhaustibilité du réel pour le physicien ou l’insaisissable finitude de la vie pour le biologiste trouvaient-elles déjà leur équivalent dans le caractère indéfinissable sur un plan universel des grands concepts du droit ou de la politique, comme la justice, le pouvoir ou encore la responsabilité. Mais ils sont parmi les premiers à en affronter les difficultés interdisciplinaires. La citoyenneté a l’avantage de rayonner sur le réel autant d’un point de vue collectif que sous l’angle de l’identité même de chaque individu, qu’elle modèle parfois par l’éducation. Elle offre un vaste champ spéculatif probablement aussi vaste que celui de la cosmologie, dont la science-fiction s’est naturellement emparée. Elle est donc un sujet des plus significatifs pour nos Journées.

Dire que la citoyenneté, plus que jamais, est aujourd’hui en question est une évidence. Mais si on fait l’effort de la regarder d’un autre point de vue, que nous dit-elle sur nos représentations sociales et scientifiques ? Pourquoi sommes-nous aujourd’hui heurtés par le caractère extrêmement daté des leçons de morale républicaine ? Que serait une citoyenneté moins juridique, moins normative, peut-être plus psychologique, plus « personnelle » ? Quelle doit être la part du ressenti, des émotions, dans la citoyenneté ? Et cette citoyenneté multiple ne risque-t-elle pas de devenir une source de confusion pour les nouvelles générations ? Quel rôle les auteurs, les rêveurs, les chercheurs de toutes chapelles peuvent-ils jouer ?

Ces journées peyrescanes sont peut-être les plus audacieuses de toutes, car elles s’attaquent de front à ce qui, précisément, est souvent vécu comme un héritage profond et si indiscutable qu’il conditionne la possibilité même de s’y pencher, de l’interroger. Les subjectivité collectives de Gérard Klein nous avaient poussé à explorer les franges du concept ; mais la citoyenneté, elle, nous ramène au coeur même de ce qui fait une société. Et ce n‘est pas non plus un hasard si, après un hiatus de plusieurs années, imputable à bien des causes personnelles ou professionnelles, la publication des Actes reprend et retrouve son rythme initial, en passant par les citoyennetés spéculatives. Les Peyrescans manifestent par là leur choix, leur identité. Celle d’une communauté qui mobilise des ressources divergentes et hétérogènes pour bâtir un discours cohérent, qui a déjà prouvé sa pertinence et contribué à un changement de regard significatif.

Bonne lecture.

 

LES PARTICIPANTS

Les journées Sciences & Fictions de Peyresq constituent un moment de rencontre entre “littéraires”, “scientifiques” et écrivains conscients de l’importance de la science-fiction comme outil de communication et de pédagogie de la science.

Anouk Arnal • Ingénieur agronome, Saint-Martin-du-Var
Anne Bellagamba
Clément & Margot Bellagamba
Ugo Bellagamba • Écrivain & Historien du droit et des idées politiques Laboratoire ERMES, Université de Nice Sophia Antipolis
Estelle Blanquet • Didactique des sciences, ESPE d’Aquitaine, LACES, Université de Bordeaux & CRHI, Université de Nice Sophia Antipolis
Simon Bréan • Littérature et science-fiction, CELLF, Université Paris-Sorbonne
Olivier Cotte • Écrivain et scénariste, Historien du cinéma & enseignant ESRA, Paris
Jeanne-A Debats • Écrivain, Paris
Claude Ecken • Écrivain, Béziers
Brigitte Ernst • Conseillère communale de Liège, ancienne députée européenne, ancienne secrétaire fédérale du parti écologiste belge francophone
Yves Frémion • Écrivain, ancien député européen
Jean-Luc Gautero • Logicien et épistémologue, CRHI, Université de Nice Sophia-Antipolis
Daniel Hennequin • Physicien, CNRS, PhLAM Lille
Sylvie Lainé • Écrivain & Sciences de l’information, Université Lyon 3
Éric PichollePhysicien CNRS, LPMC Nice
Pascal J. Thomas • Mathématicien, Université Paul Sabatier, Institut de Mathématiques de Toulouse 2
Daniel Tron • Angliciste, Université de Tours & LACES, Bordeaux

LES SOUTIENS

Ces Journées sont organisées par l’Université de Nice Sophia-Antipolis (membre de l’Université Côte d’Azur), l’ESPÉ d’Aquitaine,
 l’Université François-Rabelais de Tours, le laboratoire Cultures-Éducation-Sociétés (LACES, Bordeaux), le Centre d’Analyse des Processus en Éducation et Formation (GIS CAPEF, Nice) et l’association Physique à Nice, avec le soutien de l’ABSL Nicolas-Claude Fabri de Peiresc Foyer d’humanisme.

Pour inciter à la lecture, voici des extraits de l’ouvrage.

Cliquer sur les liens ci-dessous pour télécharger les fichiers PDF  :

– du sommaire détaillé :

> Somnium-P2014-CSiP-Sommaire

– de l’index des thèmes, des ouvrages et des personnes cités :

> Somnium-P2014-CSiP-Index

– des notes du traducteur, Daniel Tron,
de la nouvelle « Vous pouvez retourner dans la Boîte sans aucun frais » (Réclamation) :

> Somnium-P2014-CSiP-AddendumDanielTron

Cet ouvrage est disponible en paiement en ligne par PAYPAL.
Prix : 20 € (port 0,01 € en sus)

Un règlement par chèque est possible.
Prix : 20 € (port 0,01 € en sus)