Solution non satisfaisante

Solution non satisfaisante

Robert A. Heinlein

Traduction d’Éric Picholle
Dossier et articles de H. Bruce Franklin, William S. Higgins & Éric Picholle

Éditions du Somnium, coll. Hyperboles 3

DATE DE PUBLICATION : décembre 2009

PAGINATION : 288 pages

ISBN : 978-2-953-270-341 

PRIX : 16 €
 

La démocratie est-elle compatible
avec les armes de destruction massive ?

mai 1941 :

Quatre ans avant Hiroshima,
la science- ction pose l’une des questions-clef de la seconde moitié du XXe siècle

août 1945 :

À Los Alamos, Robert Heinlein aide
à l’organisation politique des atomistes

juin 1946 :

À l’ONU, les États-Unis proposent un contrôle supranational des armes nucléaires

Sur un thème d’une actualité brûlante, un exemple frappant d’intrication entre littérature, technoscience et politique.

 ***

Dossier et articles de H. Bruce Franklin, William S. Higgins et Éric Picholle.

 

« Si, tournés vers le passé, nous jetons un regard sur les progrès accomplis par la science à une allure toujours croissante, nous sommes en droit de penser que les chercheurs construisant ou brisant les éléments à volonté sauront réaliser des transmutations à caractère explosif, véritables réactions chimiques en chaîne.

Si de telles transmutations arrivent à se propager dans la matière, on peut concevoir l’énorme libération d’énergie utilisable qui aura lieu. Mais hélas, si la contagion a lieu pour tous les éléments de notre planète, nous devons prévoir avec appréhension les conséquences du déclenchement d’un pareil cataclysme. Les astronomes observent parfois qu’une étoile d’éclat médiocre augmente brusquement de grandeur, une étoile invisible à l’œil nu peut devenir très brillante et visible sans instrument, c’est l’apparition d’une nova. Ce brusque embrasement de l’étoile est peut-être provoqué par ces transmutations à caractère explosif, processus que les chercheurs s’efforceront sans doute de réaliser, en prenant, nous l’espérons, les précautions nécessaires. »

Frédéric Joliot-Curie
Prix Nobel de Physique, 12 décembre 1935

FICTION

Robert A. Heinlein :
Solution non satisfaisante

> Post-scriptum

ARTICLES

• Mémoire courte, note d’Éric Picholle

> Ne vous inquiétez pas, ce n’est que de la science-fiction !, article de H. Bruce Franklin

• Contre-point,  par Éric Picholle

> Robert Heinlein, l’atome et la lune, article d’Éric Picholle

• Chronologie été 1945 – été 1946, par Éric Picholle

> Robert Cornog, l’ami atomiste, article de William S. Higgins

Lignes de vie, R. A. Cornog & R. A. Heinlein, par Éric Picholle

ANNEXES

Annexe I : Bibliographie nucléaire

Annexe II : R. Heinlein : Mémorandum du 14 août 1945

Annexe III : J. Voorhis : Deux propositions de loi

Annexe IV : B. Baruch : Discours du 14 juin 1946

Lexique

Index

Mémoire courte
Éric Picholle

La nouvelle qui précède a été écrite voici soixante-dix ans, en 1940. Parue dans la livraison de mai 1941 d’Astounding Science Fiction, sous le pseudonyme d’Anson MacDonald, elle n’avait jamais été traduite en français.

Plusieurs raisons à cet étonnant retard. En 1941, l’Europe continentale avait d’autres préoccupations que la littérature de science-fiction. Ensuite, après juin 1946 et le rejet à la nouvelle O.N.U. de la proposition Baruch de contrôle supranational des armes nucléaires, sa problématique pouvait sembler doublement obsolète, à la fois techniquement – après Hiroshima, l’arme nucléaire, c’est la Bombe, pas une «poussière» – et politiquement, la guerre froide étant déjà engagée.

« Solution non satisfaisante » est pourtant un texte essentiel et emblématique. Si, comme nous le rappelle H. Bruce Franklin, ce n’est pas le premier texte littéraire à évoquer le risque d’une guerre atomique, c’est assurément, avant Hiroshima, le plus scientifiquement informé ; et par suite l’un des plus angoissants.
Au-delà des informations techniques largement disponibles avant que la chape du secret ne s’abatte, dès l’été 1940, sur toutes les questions d’intérêt nucléaire, Heinlein bénéficie des conseils de son éditeur, John Campbell, diplômé du M.I.T. en physique nucléaire, et surtout de son ami Robert Cornog, jeune physicien de premier plan que nous présente William Higgins et dont il nous précise le rôle dans cette aventure intellectuelle.

Initialement soumise sous le titre de «Foreign Policy» (littéralement : «Politique étrangère»), c’est aussi une toute première analyse publique des conséquences géostratégiques de l’existence d’armes de destruction massive. Elle restera isolée et de ce fait même sera largement discutée par les atomistes de Los Alamos. «Robert Heinlein, l’atome et la lune» (d’Éric Picholle) retrace la visite qu’ont pu leur rendre Robert et Leslyn Heinlein, quelques jours à peine après la capitulation du Japon, le rôle de «conseillers politiques officieux» qu’ils ont joué auprès des jeunes associations d’atomistes ainsi que leur engagement en faveur d’un contrôle supranational des armes nucléaires tout au long de l’extraordinaire année 1945–1946.

« Solution non satisfaisante » n’est assurément pas un texte facile. Saturé d’informations techniques et politiques, il porte déjà toute l’ambiguïté morale de la dissuasion nucléaire et se prête à des lectures polémiques, comme celle d’Alexei Panshin dans son plus récent essai, «Sympathy for the Devil», évoquée en contrepoint.

En annexe, on trouvera une bibliographie commentée des œuvres de Robert Heinlein en rapport avec la problématique nucléaire – soit en fait la grande majorité ; son étonnant Mémorandum du 14 août 1945, proposant, le jour-même de la capitulation du Japon, un ambitieux programme lunaire pour l’U.S. Navy qui finira sur le bureau du Président Harry Truman ; ainsi que des traductions des propositions de loi de son ami Jerry Voorhis et du Plan Baruch de 1946, qui souleva dans le monde autant d’espoirs que de déceptions.

 

Le mieux qu’on puisse dire de « Solution non satisfaisante » est que cette solution ne l’est toujours pas, et que les dangers sont plus grands que jamais. Il y a peu de satisfaction à avoir annoncé le virage voici quarante ans : dans notre monde, être une authentique Cassandre n’a rien de réjouissant.

Robert A. Heinlein (1980)

 

Cliquer sur les liens ci-dessous pour consulter les avis et critiques.

À venir

L’auteur
Quelques illustrations intérieures
auteurs des articles

Achat d’1 exemplaire par PAYPAL ou CARTE DE CRÉDIT.
Prix : 16 € (port 0,01 € en sus)

Un règlement par chèque est possible.
Prix : 16 € (port 0,01 € en sus)